La vie est très surprenante. Il m’arrive parfois de me lamenter lorsque les choses me semblent compliquées et que je ne suis plus focus sur mes objectifs. Dans ce cas, mon premier réflexe est de me calmer pour ne pas me laisser gagner par l’anxiété et être réceptive aux messages de l’Univers.

Ça a été le cas aujourd’hui. Ce matin, je me suis réveillée chamboulée et un peu soucieuse car certains tracas personnels traînent en longueur et qu’il est temps d’y apporter des solutions.

Ce n’ai plus un secret, je suis une femme très spirituelle qui croit profondément que tout est une question de synchronicité et que rien arrive par hasard.

Confidence pour confidence, je dois t’avouer que cela fait quelques jours que je suis dans une situation inconfortable de doute… je m’interroge concernant mon business, mon mindset et ma capacité à réussir.

Je n’aime pas être dans le flou, j’attache beaucoup d’importance à vivre dans la clarté et à définir des objectifs précis dans ma vie. Le lâcher-prise n’ai pas mon point fort mais j’y travaille… et lorsque je suis en pleine introspection comme dans le cas présent, j’aime prendre un peu de temps pour méditer et me ramener à l’essentiel : le présent !

Je dois t’avouer que malgré tout cela, la sensation de ne pas être à ma place à persister. Je ne saurai te dire si c’est un besoin d’encrage ou de redéfinir ma mission de vie. Tout ce que je peux t’affirmer c’est que les choses que j’accomplis ne sont plus faites de façon très fluides.

Alors à quoi je sers ?

J’aime le coaching et l’accompagnement sous toutes ses formes… mais je n’ai pas l’impression d’impacter suffisamment.

En effet, je n’ai pas envie que les deux événements marquant de ma vie soient ma naissance et ma mort. Il me semble important autant pour toi que pour moi d’écrire l’histoire qui relie les deux.

J’ai placé 2019, sous le signe du passage à l’action et du gros argent car je crois en la capacité de chacun à créer sa propre vie et son succès… mais cette année va aussi être l’année de mon retour au source.

Ma source, ma Terre, mes racines… c’est la Guadeloupe et je pense que j’ai envie d’œuvrer pour elle. Je ne suis pas là pour révolutionner le bordel, j’ai juste envie d’y ramener mon mindset, cet état d’esprit qui me laisse penser que cette petite île du bassin caribéen est si puissante que ma mission est d’y enseigner et d’y partager tout ce qu’il y a de meilleur en moi.

Je me souvient encore de ce jour où j’ai foulé le sol de la métropole, j’avais 17ans, et était convaincue que ce petit pas était en fait un grand pas vers ma liberté… aujourd’hui je le vois plus comme une forme d’aliénation, car j’étais bercée par la croyance qu venir en France faire des études serait le gage de mon succès, qu’ainsi je sortirai du lot et ferais la fierté de mes parents. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé mais pour cela j’ai du rompre avec l’endroit d’où je venais et rompre avec ce qui faisait ma singularité de femme noire.

J’ai envie de me réconcilier avec la Guadeloupe, de découvrir qui elle est et de recevoir son énergie… mais j’ai aussi envie de montrer aux guadeloupéens et tout particulièrement aux guadeloupéennes le pouvoir qui sommeil en chacune d’elle. Ce même pouvoir qui réside en chacun de nous et qui permet de créer notre vie.

Je suis la première à être en admiration face au mindset des femmes américaines, européennes et africaines… mais il existe un puissant mindset caribéen qui gagne et qui ne demande qu’a se développer. Chaque antillaise doit savoir qu’elle à un héritage spirituel et culturel qui fait d’elle une femme forte et influente. Je ne fais pas l’apologie d’un règne matriarcal, même si je n’en serais pas contre, je dis juste que la femme des Territoires d’outre-mer, les antillaises et pour parler de ce que je connais… les Guadeloupéennes, doivent gagner en influence et impacter la société occidentale qui ne la voit que comme une « doudou », une bimbo exotique qui ne sais que danser et servir le «  ti punch ».

Bien plus que la femme qui entreprend et qui coach, je veux être la femme qui œuvre à l’épanouissement à l’avènement de son île.

Djamel Debouz à dit en parlant de la France, « étant né ici( en France), je suis icissien, » je me sens également icisienne, je veux, juste montrer à la métropole et au monde entier que les Antilles françaises, la Guadeloupe, la Martinique… mais aussi la Guyane et la Réunion bien qu’étant riches de leur situation géographique et de le diversité de leurs paysages, sont riches par le dynamisme de leur population.

En mai prochain, du 19 au 26 juin, j’organise une retraite spirituelle en Guadeloupe… un séjour qui alliera développement personnel, réflexion, partage et découverte.

Une opportunité réservée à quelques femmes, pour ressentir la magie et la densité énergétique des lieux, loin du tumulte quotidien, afin de se ressourcer.

Ce séjour sera située entre terre et mer, dans un lieu cosy de la Cote Sous-le -Vent. L’occasion de vivre au rythme de la nature, de se reconnecter à la source et de s’ouvrir à la méditation.

4 temps forts lors de cette aventure :

  • La découverte : découverte de l’île au cœur de ses rites et de ses traditions, mais également la découverte de qui nous sommes… de notre mission de vie et de notre message.
  • Le Selflove : un coaching totalement personnaliser pour apprendre à s’aimer soi même pour faire évoluer sa propre estime
  • La Réconciliation entre le corps et l’esprit : ce séjour est l’occasion de prendre soin de soi.
  • Le partage : parce que c’est une aventure qui s’inscrit dans la générosité tant envers soi qu’envers les autres.

( le lien de réservation sera bientôt disponible )

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.